Melisse

La MELISSE

ou melissa officinalis, on l’appelle également citronnelle

Originaire d’Europe, cette plante vivace à petites fleurs blanches est une habituée des jardins dits « à la curé ». Malgré le fait qu’on l’appelle parfois citronnelle, elle ne doit pas être confondue avec la véritable citronnelle qui elle vient de Chine.  C’est une plante rustique à l’odeur agréable de citron qu’on utilise en cuisine comme condiment mais dont la renommée a été acquise avec la célèbre boisson alcoolisée du Moyen Age, l’eau des carmes.

On utilise principalement les feuilles de la plante même si l’huile essentielle est également disponible sur le marché avec sensiblement les mêmes propriétés. L’hydrolat, quant à lui, est un bon tonique pour les peaux sensibles. On peut d’ailleurs retrouver de la mélisse dans de nombreux cosmétiques pour les peaux sèches.

La mélisse possède des propriétés sédatives intéressantes. On peut l’associer dans ce cadre avec de la valériane, de la passiflore, voire du houblon ou de l’aubépine. Toutefois, en dépits d’une bonne tolérance générale, il est conseillé de se renseigner auprès d’un thérapeute ou d’un pharmacien en raison des risques liés à l’accumulation.

Associée au tilleul, la mélisse facilite l’endormissement et augmente la quantité du sommeil en particulier chez les individus sujets aux crises d’angoisses.

Antispasmodique et eupeptique, la mélisse constitue une solution naturelle pour lutter contre  les troubles de la digestion comme les colites, ballonnements et autres crampes d’estomac.

La mélisse pourrait donc être le remède phytothérapeutique  idéal pour les troubles de la digestion liés au stress.

Les migraines liés aux problèmes de digestion pourraient également être soulagés grâce à ses vertus.

La mélisse possède également des propriétés antivirales efficaces contre les boutons de fièvre et les aphtes. Elle est alors utilisée en externe et l’huile essentielle est donc une forme intéressante dans ce cas. Cependant, l’huile essentielle est également irritante et doit donc être largement mélangée à une huile grasse type huile d’amande douce voire huile d’olive, afin d’éviter toute irritation de la peau. De plus, cette huile essentielle est déconseillée chez les enfants et les femmes enceintes; pour les autres un avis professionnel est toujours  souhaitable.

Afin de désodoriser l’atmosphère tout en voulant bénéficier d’une atmosphère zen et sereine, on peut mélanger quelques gouttes d’huile essentielle de mélisse à quelques gouttes d’huile essentielle de lavande officinale dans un diffuseur spécifique pour ne pas dénaturer les huiles. Une petite diffusion d’une vingtaine de minutes permettra d’obtenir une légère sensation de fraîcheur, fort agréable les journées d’été.  A cela vous pourrez toujours associer, juste pour le plaisir, un petit sorbet à la mélisse et vous pourrez alors déguster la plante dans toute sa splendeur!

Melisse

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *