La GEMMOTHERAPIE

La gemmothérapie est une discipline relativement récente qui n’a pas encore cent ans; c’est une branche de la phytothérapie ou le fait de se soigner au moyen des plantes médicinales. La différence avec la phytothérapie telle que nous l’entendons classiquement est que dans le cadre de la gemmothérapie c’est le bourgeon ou la jeune pousse qui est utilisée. En effet, on fabrique ce qu’on appelle un macérât au moyen du bourgeon ou de la jeune pousse fraîche que l’on mélange avec de l’eau, de l’alcool et de la glycérine.
Le nom de gemmothérapie vient du Dr Max Tétau qui avait commencé des recherches sur la phytothérapie embryonnaire. Il compara alors la richesse des bourgeons de plantes à des gemmes c’est-à-dire des pierres précieuses. Dans les années 50 c’est le Dr Pol Henry, un médecin belge qui a repris les travaux du Dr Max Tétau et a permis de faire connaître cette discipline.
Le bourgeon contient tout le potentiel de la plante dans son entier un peu comme un fœtus qui contient déjà toutes les informations dans son ANR de l’adulte futur qu’il va devenir. Le bourgeon allie ainsi l’efficacité de la feuille de la plante, de sa racine ou encore de son aubier. Ainsi, le bourgeon de tilleul par exemple a une action sur le système nerveux et facilite le sommeil mais il facilite également l’élimination des toxines dans le cadre des maladies rhumatismales en augmentant la diurèse. L’action du bourgeon est plus profonde que dans le cadre de l’utilisation de gélules de plantes séchées. De plus le bourgeon contient aussi des nutriments comme des oligo éléments ou des vitamines tel le bourgeon de cassis qui doit entre autre son action tonifiante à la présence de vitamine C.
La gemmothérapie est une méthode très utilisée dans la cadre du drainage de l’organisme et de certains organes ou systèmes en particulier ; ce sont des drainages doux mais profonds.
Je vous conseille l’utilisation de macérât concentré afin de limiter la prise à maximum 15 gouttes alors que la dilution en D 1 peut faire passer la prise à près de 100 gouttes. Pour renforcer son efficacité, la prise devra se faire 30 minutes avant le repas et veillez à ne pas prendre de bourgeons à action tonique le soir.
Afin d’éviter toute interaction avec la médecine allopathique ou la prise de compléments alimentaires, il est indispensable de consulter un praticien spécialisé dans cette toute nouvelle discipline.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.